Réussir la dissertation littéraire

Pour réussir la dissertation

La dissertation en poésie porte sur l’œuvre les Fleurs du Mal et son parcours associé : « L’alchimie poétique : la boue et l’or ».

Finalité/ but de la dissertation : 

La dissertation répond à une question qui soulève un problème littéraire sous la forme d’un texte argumentatif, composé de plusieurs parties, autant d’étapes dans l’argumentation qui témoignent de la progression de votre raisonnement. La progression de votre argumentation doit aller du plus simple (le plus évident) au plus complexe (au plus caché).

Le plan :

Chaque partie doit être construite d’arguments (classiquement chaque partie contient 3 arguments) et chaque argument doit être illustré par un voire deux exemples. 

Chaque partie doit donc entraîner l’autre par le biais de la logique : les liens peuvent être la cause, la conséquence, le but, la comparaison, l’opposition, la concession mais le lien de la simple succession est à éviter car il ne repose pas sur un lien logique vraiment signifiant. Vous pouvez également structurer votre réflexion en 3 parties autour de ce questionnement : Quoi / Comment/ Pourquoi ?

Le plus important dans votre dissertation sera votre LOGIQUE et votre LECTURE PERSONNELLE de l’œuvre. 

Votre plan peut reposer évidemment sur le modèle canonique du plan dialectique, couramment utilisé dans la tradition scolaire (attention l’intitulé des parties du plan dialectique entraîne souvent de la confusion chez les élèves) : 

1° Première partie appelée la thèse qui consiste en fait à décrire le sujet le plus simplement possible, à en nommer les évidences.

2° Deuxième partie : l’antithèse : on pose les limites de ce sujet (les exceptions, les nuances) et surtout on ne dit pas le contraire de la première partie.

3° troisième partie : Synthèse : son opinion personnelle : soit on renforce la thèse de l’auteur du sujet, soit on la nuance pour apporter son avis différent de la thèse de l’auteur. 

Exemple : Les FDM appartiennent-elles à plusieurs mouvements littéraires ?

1° les FDM correspondent à plusieurs mouvements littéraires : Baudelaire est au carrefour de l’histoire littéraire (Romantisme, Parnasse, Symbolisme),

2° mais ces mouvements se rattachent tous fondamentalement au romantisme pourtant, 

3° car ce sont les critiques dans l’histoire littéraire qui, a posteriori ont vu dans les FDM ces mouvements littéraires. Or les mouvements du Parnasse et du symbolisme existeront après Baudelaire et tireront justement les caractéristiques de leur mouvement des FDM. 

Formules pour donner une structure à votre paragraphe : 
partant de
 l’idée de…, (origine, cause)

« l’effet de ce discours sur l’auditoire vise à » (conséquence)
« si le lyrisme exprime les sentiments, il donne également de l’ampleur à l’argumentation. » (comparer ou poser une hypothèse)
Commencer par un verbe à l’infinitif : « réfléchir sur le lyrisme conduit à » 
Commencer votre phrase par des subordonnées en position de sujet : « Que le lyrisme permette d’argumenter est surprenant » (complétive sujet) 
« quand le discours nécessite une forme lyrique pour persuader l’auditoire » (circonstancielle temporelle)
Nuancer son propos en exprimant ce qu’est votre idée mais également ce qu’elle n’est pas :
« Le lyrisme, élément fondamental de la poésie, mais il ne se limite pas à ce genre, car il est également un élément accessoire du discours. »
Essayer dans vos phrases donc de comparer vos idées grâce à la figure du parallélisme couplée à l’antithèse qui permet de mettre en tension deux idées.

Un rappel essentiel : une phrase = une idée et chaque phrase (idée) est reliée à ce qui précède et ce qui suit. 

Previous post Méthode pour réussir la lecture linéaire
Next post Réussir le commentaire littéraire