Les discours dans l’Iliade

Question type bac : comment les discours font-ils progresser l’action de l’Iliade ? 

La rhétorique dans l’Iliade fait progresser l’action car ils enclenchent les péripéties et donc à l’action d’avancer. La colère d’Achille se cristallise dans un discours qu’il adresse à Agamemnon et qui bloque toute l’avancée de l’histoire et crée la tension dramatique de l’histoire. Agamemnon doit rendre la captive, sans quoi Achille ne rentrera pas en guerre contre les Troyens. En effet, sans l’intervention d’Achille, la guerre de Troie ne sera pas gagnée. L’Iliade repose donc en partie sur l’idée de persuader Achille de participer au combat. C’est donc essentiellement une série de discours délibératifs qui font avancer l’action. Les discours judiciaires nombreux ont moins cette fonction et constituent davantage une partie pathétique de l’Iliade. Ainsi quand Priam tente d’assouplir Achille pour récupérer la dépouille d’Hector, cela n’a pas d’influence sur l’action à proprement parler, bien qu’elle clôt l’histoire, libérant Achille de sa colère, apitoyé par la supplication de Priam. Même constat quant à la fonction des panégyriques, certes, ils rendent les héros plus valeureux, mais ne font pas pour autant avancer l’action.